X
Bientôt fans, merci !
Pourquoi pas vous ?
Facebook J'aime Paris 1

UMR Développement & Sociétés » Evénements » Soutenances

Soutenances

 

 

 

Soutenance de thèse en sociologie politique de :

Caroline Barbary

 

« Chabab al-thawra- Les Jeunes de la Révolution : Microcosme militant et Société politique en Égypte révolutionnaire »

Sous la direction de Sarah BEN NEFISSA, politiste, directrice de recherche UMR Développement et Sociétés, IRD.


Vendredi 22 mars 2019 à 14h00

Salle Duroselle (Sorbonne- Galerie Jean-Baptiste Dumas- 14, rue Cujas 75005 Paris)

 

 

Membres du Jury

 

Mme. Mounia BENNANI CHRAIBI, Professeure à l’Université de Lausanne (Rapporteuse)

Mme. Assia BOUTALEB, Professeure à l’Université de Tours  

Mme. Frédérique FOGEL, Directrice de recherche au CNRS    

Mme. Salwa ISMAIL, Professeure à SOAS, University of London (Rapporteuse)

Mme. Anne LE NAELOU, Maître de conférences, Université Panthéon-Sorbonne Paris 1

 

 

Résumé 

 

En posant la question du lien entre les jeunes, l’action collective et la participation politique en contexte de crise politique, ce travail cherche à comprendre comment sous le label « Jeunes de la révolution »  se placent une diversité d’acteurs collectifs et individuels, à partir de la date du 25 janvier 2011 ? Et comment s’établit l’unicité de la catégorie malgré l’hétérogénéité politique et sociale des acteurs qui la composent ?

A partir d’une enquête ethnographique réalisée au Caire auprès d’acteurs organisés et non-organisés, cette thèse propose d’étudier les processus de politisation et de la construction d’une identité politique collective, au delà même du moment révolutionnaire (2011 à 2014).  Il ne s’agit donc pas de dresser le constat d’une pluralité (des acteurs, des actions, des sens subjectifs et de l’espace de l’action politique), mais d’opérer un déplacement de focale pour donner une saisie analytique visant à interpréter cette réalité sociale complexe et ainsi comprendre l’hétérogénéité profonde qui se cache tout à la fois sous les termes de « jeunes », de « faire » et de « révolution ». 

En adoptant une démarche de déconstruction, puis de reconstruction de la catégorie de l’étude,  le fil conducteur de ce travail sous-tend deux axes principaux. D’un côté, j’examine les modalités de façonnage des êtres en politique et le façonnage de l’espace de l’action politique dans des temps singulièrement hétérogènes. D’un autre côté j’adopte une démarche processuelle du militantisme pour mettre en exergue l’hétérogénéité des parcours militants et la pluralité de l’espace-temps où se déroule l’action politique.  Si cet examen permet de tracer une distinction entre un noyau structurant de la catégorie- « un microcosme militant »- bénéficiant, à un moment donné, de la représentativité politique du Jeune de la Révolution et des militants hors microcosme, ayant des politisations différentielles- « la société politique », il vise aussi à rendre compte de la réalité politique traversée par des temporalités hétérogènes et ainsi développer une compréhension dynamique du positionnement et repositionnement des acteurs dans les différents espaces du politique.

 

 


 

 

 


TYPO3 Cumulus Flash tag cloud by TYPO3-Macher - die TYPO3 Agentur (based on WP Cumulus Flash tag cloud by Roy Tanck) requires Flash Player 9 or better.